Comment mesurer et régler le ph de l’eau en hydroponie ?

Logo PlanteNow.fr

Qu'est-ce que le pH ?

Votre pH vous indique exactement le degré d’acidité ou d’alcalinité ( ou basique ) de votre solution sur une échelle de 0 à 14

C’est tout ce que vous devez comprendre, mais si vous avez envie de vous creuser la tête, voici un peu plus de détails. pH = hydrogène possible. Votre pH vous informe en fait du rapport entre l’hydrogène (H+) et l’hydroxyde (OH-). H+ crée l’acidité. OH- déclenche l’alcalinité. Supposons que l’eau … L’eau est H2O. Elle possède parmi chaque ion, donc son pH est neutre. L’eau qui sort de votre robinet n’aura pas un pH neutre, car elle contient des minéraux. Quand on dit qu’une eau est dure par exemple, c’est que le pH est élevé

On pourrait se dire qu’il n’y a que peu de différence entre chaque pH, mais en réalité, la différence est énorme (pH 2 est 10 000 fois plus acide que pH 6)

Infographie pH de l'eau
Echelle du pH

A quoi sert de mesurer le pH ?

En général, les plantes absorbent mieux les nutriments lorsque votre eau nutritive a un pH compris entre 5,5 et 6,5.

Si les nutriments présents dans votre solution finissent par devenir solides, c’est que le pH de votre solution nutritive n’est pas bon.

Lorsque cela se produit, ils ne peuvent plus être absorbés par vos plantes. 

2 cas : 

  • Un pH faible ( trop acide ) peut provoquer un blocage du magnésium. 
  • Un pH élevé ( trop alcalin) peut provoquer un manque d’azote. 

Toutes les plantes ont des choix de pH légèrement différents, mais pour beaucoup d’entre elles, un pH de 5,5 à 6,5 est excellent.

Comment peut-on mesurer le pH ?

La mesure d’un pH se fait par électrochimie. Un test de pH se fait à l’aide d’une électrode et d’un Ph mètre pour mesurer la tension produite et donc la conductivité du réactif

Il va exister 2 types d’instrument de mesure de pH : 

  • Le pH mètre de poche (ou avec bandes de papier ), qui lui intègre directement l’électrode dans l’échelle de mesure, ils ont souvent plus de bandelettes que l’on peut utiliser. Plus simple et pratique, le résultat sera plus approximatif.

 

  • Le pH mètre électronique qui est clairement plus fiable car l’électrode et le pH mètre sont séparés. Les gammes sont variées en fonction de votre utilisation.
Différents testeurs pour pH

Bon à savoir : en France vous pouvez connaître le pH de l’eau de votre commune sur ce site .Après il s’agit de plusieurs étapes simples pour mesurer le pH d’une eau ou d’une solution nutritive : 

1. L'Électrode

On va retirer le capuchon de protection de celle-ci, puis il y a deux cas :

  • Soit c’est un test de poche rapide et vous pouvez continuer à suivre les étapes suivantes
  • Soit c’est un testeur avec de vraies électrodes, et vous voulez que le résultat soit fiable à 100%, il faudra donc hydrater vos électrodes avant

Pour le 2ème cas, oui mais comment ? 

C’est simple, vous pouvez vous procurer en boutique spécialisée une solution adaptée à l’hydratation de celle-ci, une solution de conservation ou solution étalon. Plongez-y les électrodes pendant 2 à 3h avant votre test. 

2. Le test

Il suffit de plonger l’extrémité de votre électrode dans l’eau de votre plante d’intérieur. Vous pouvez y rester environ 30 à 45 secondes en agitant l’électrode.

3. Résultat

Il ne vous reste plus qu’à relever le résultat qui s’affiche qui va permettre de contrôler et à agir en conséquence si votre pH est bon ou non . ( vous référez à l’infographie en début d’article )

Si tout est ok, tant mieux pour vous, et bravo. ou votre pH est légèrement acide ou basique ? Nous allons voir comment régler le pH de votre solution.

Comment règle-t-on le pH ?

De nombreuses personnes se contentent de modifier leur pH une seule fois, lorsqu’elles mélangent initialement leurs nutriments. Nous allons donc voir comment procéder .

1. Déchlorer votre eau

Le chlore influence le pH de l’eau, il faut donc la déchlorer. Laissez votre eau reposer pendant une journée. Ou mieux encore, utilisez un filtre à osmose inverse

Eau déchlorer

2. Ajoutez les nutriments.

Ensuite, ajoutez tous vos boosters et nutriments. Ajoutez-les tous séparément et mélangez-les bien entre eux. Ils devraient déjà créer un bon équilibre. Ces solutions nutritives sont chargées d’oligo-éléments essentiels, mais aussi de sels minéraux pour vos plantes d’intérieur. 

Voir notre choix des meilleurs boosters et nutriments pour plantes

3. Examen.

4. Modifier si non conforme et équilibrer

Acidification ou alcalinisation? 

L’astuce est de ne pas en faire trop.

  • pH trop bas : de la cendre de bois ou de la chaux 
  • pH trop haut : ajoutez de l’acide phosphorique

Il existe aussi des produits de traitement qui sont prévus pour cet usage, afin réduire et d’augmenter votre pH plus facilement et précisément.

Retrouvez-les ici ! 

5. Conserver votre pH tel qu’il est.

Étape à ne pas négliger et qui peut être assez dure. Car oui, au fur et à mesure que les plantes utilisent les nutriments et les minéraux, votre pH peut augmenter. Il est tentant de le modifier tous les jours mais ne le faites pas. Si vous en abusez en modifiant votre pH trop souvent, vous risquez d’avoir un blocage des vitamines et des minéraux. Au mieux, toutes les semaines. 

Allez, je vous accorde deux fois par semaine !

Si vous trouvez que vous avez besoin de souvent ajuster votre pH et que qu’il n’ai pas assez stabilisé, regardez l’alimentation de vos plantes :

  • Les aliments pour eau douce : N’influencent pas votre pH. 
  • Aliments universels : Réduisent un peu le pH. 
  • Aliments pour eaux difficiles : Diminuent réellement votre pH. 

6. Sécurité et stockage.

Voici le discours sur la sécurité car il en faut toujours un. Je vous recommande bien sûr de faire toujours attention avec les produits chimiques, à manipuler avec précaution et à tenir loin des enfants !

gants de protection

FAQ

De 5,5 à 6,5 c’est le mieux. 

Pour une culture en terre, en général le pH de l’eau utilisé pour l’arrosage se situe entre 6 et 7. En culture hydroponique, nous avons besoin d’un pH plus acide. Ma préférence se situe donc entre 5,5 et 6,5. Voir même 6/6,5 si vos plantes à fleurs sont en floraison. 

Pour l’aéroponie, le pH de l’eau pour les plantes ne diffère pas trop de l’hydroculture. Il se situe entre 5,5 et 6,5.  

Si on ne rince pas assez ou trop peu, les sels nutritifs présents ne partiront pas.

Un taux de pH d’eau de rinçage à 5,7/5,8 est parfait pour la culture hydroponique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *