Comment sauver une plante qui a eu trop d’eau ?

Table des matières

🖊️ Dossier réalisé par Matthieu – Maj : 12/2022

Nos partenaires – Faites-y un tour pour supporter ce contenu 🙂 

Comment sauver une plante qui a eu trop d’eau ?

Même s’il est difficile d’obtenir des chiffres précis, on peut supposer que les erreurs d’arrosage sont la principale cause de décès des plantes d’intérieur. Les mauvaises pratiques d’arrosage se répètent souvent.

L’erreur courante que commettent les propriétaires de plantes novices est de trop arroser leurs plantes dans le but de les « dorloter« . Fréquemment, les propriétaires ne font pas la différence entre un philodendron et un echeveria, par exemple, et finissent par arroser les deux de la même manière. Enfin, il y a la phase de négligence, pendant laquelle les plantes d’intérieur sont ignorées, car elles ne sont plus nouvelles ou suffisamment nouvelles pour mériter une attention particulière.

arrosoir d'intérieur

Il n’est pas difficile d’apprendre à arroser correctement vos plantes, mais il vous faudra quelques éléments de base comme la constance et le courage de « lire » les indices que vous donnent vos plantes. Les plantes elles-mêmes sont votre meilleure source d’information. Si vos plantes se fanent, cela signifie qu’elles ont besoin de plus d’eau, tandis que si elles jaunissent et ont l’air décolorée, cela peut signifier qu’elles en reçoivent trop.

Guide pour arroser correctement vos plantes

Bien qu’il soit impossible de donner un aperçu même sommaire du sujet dans un essai aussi bref, il y a quelques choses que vous pouvez faire pour faciliter un arrosage plus efficace et moins long.

Placez la plante et le récipient au bon endroit

N’oubliez pas de faire de la place pour l’eau dans le pot. Vous ne devez pas remplir le pot de terreau jusqu’au bord lorsque vous rempotez des plantes. Il faut prévoir suffisamment d’espace pour verser l’eau et la laisser s’infiltrer d’elle-même.

plante rempotage scaled

Évitez de laisser vos plantes dans l’eau tout le temps. Il est important d’enlever l’excès d’eau des plateaux de vos plantes après l’arrosage. Le pourrissement des racines est facilement amorcé en étant immergé dans l’eau et peut être fatal.

Appliquez des méthodes appropriées

Découvrez comment arroser correctement une plante en commençant par les racines. De nombreuses plantes bénéficient grandement de l’arrosage par le bas, car leurs feuilles ne sont pas trempées dans le processus.

Utilisez un arrosoir à haut bec. Vous pourrez ainsi arroser les racines sans mouiller les feuilles. Les plantes humides sont plus sensibles aux maladies causées par les champignons.

Arrosoir non utilisé

Veillez à arroser suffisamment profondément pour que l’eau s’écoule du récipient au fur et à mesure. Cela permet également d’éliminer l’accumulation de sels d’engrais nocifs.

L’importance de choisir le bon emplacement

Les décisions relatives à l’emplacement des plantes font aussi intervenir des facteurs tels que la lumière et la disponibilité de l’eau.

Dans la mesure du possible, regroupez les plantes de la même espèce afin de ne pas avoir à vous frayer un chemin dans un labyrinthe de racines lors de l’arrosage. Regroupez les plantes similaires, comme les plantes succulentes avec d’autres plantes succulentes ou les aroïdes avec d’autres aroïdes.

Un point d’eau doit toujours être à portée de main. Cachez un arrosoir discrètement dans la pièce où se trouvent vos plantes si elles ne sont pas à proximité d’un évier ou d’une autre source d’eau. Ainsi, il sera moins difficile de maintenir un programme d’arrosage régulier.

Soyez régulier

Assurez-vous que vos habitudes d’arrosage sont constantes, afin que les plantes ne souffrent pas de cycles alternés de sécheresse et d’abondance. Si nécessaire, notez les jours sur votre calendrier pour vous rappeler de vérifier si la plante a besoin d’être arrosée. Chaque espèce végétale est unique, mais en général, les plantes prospèrent dans des conditions constamment humides.

Calathea orbifolia

L’arrosage du matin, si vous voulez. L’arrosage nocturne augmente l’humidité, une condition nécessaire à l’infection fongique. Le jour est le meilleur moment pour arroser, car c’est là que l’évaporation et la transpiration sont les plus fortes.

Si vous ne l’avez pas fait récemment, vérifiez la qualité de votre eau.

Veillez à maintenir un niveau élevé de qualité de l’eau. L’eau chlorée et l’eau douce peuvent toutes deux être problématiques pour la croissance des plantes, bien que les différentes espèces aient des tolérances différentes. L’eau de pluie, l’eau déchlorée qui a été laissée à l’extérieur pendant quelques jours ou l’eau par osmose inverse sont toutes de bonnes options. 

Besoins d'une fiche rapide SUR les plantes ?

FAQ

Les plantes fanées et trop arrosées ne sont pas nécessairement condamnées.

  • Même si votre plante a besoin de pleine lumière, déplacez-la dans un endroit sombre.
  • Vérifiez le bon drainage de votre pot et, si possible, créez un espace d’air supplémentaire autour des racines.
  • Arrosez juste lorsque la terre semble sèche au toucher, mais pas trop.
  • Utilisez un fongicide.

Il existe plusieurs stratégies pour sauver votre plante si vous l’arrosez trop. L’excès d’eau ne doit pas nécessairement entraîner la mort de votre plante. Vous pouvez laisser sécher la terre, rempoter votre plante dans de la terre ou du leca, ou encore la multiplier pour éviter d’abandonner et de la laisser mourir.

En cas d’excès d’eau, les plantes ont des feuilles jaunes ou brunes, faibles et tombantes, plutôt que des feuilles sèches et croustillantes (qui sont le signe d’un manque d’eau). Des feuilles flétries dans un sol humide indiquent généralement que la pourriture des racines s’est installée et que les racines ne peuvent plus absorber l’eau.

Nos partenaires

Articles récents

Comment cultiver des perce-neige en pot ?

Mousse de tourbe, qu’est-ce que c’est exactement ?

Comment sauver une plante qui a eu trop d’eau ?

Humidité relative : effet sur vos plantes intérieur

Feuilles qui tombent, quelles sont les causes et comment y remédier ?

Phytomère, les nœuds des plantes expliqués

Pilea peperomioides, comment bien l’entretenir ?

Dracaena reflexa, comment bien l’entretenir ?

Dracaena fragrans, comment bien l’entretenir ?

Dracaena marginata, comment bien l’entretenir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *