Logo PlanteNow.fr

Un peu d’histoire sur le philodendron :

Le philodendron (nom scientifique : Philodendron) est une plante à fleurs appartenant à la famille des Araceae qui fleurit au printemps. Le mot « philodendron » vient des mots grecs philo, qui signifie « amour », et dendron, qui signifie « arbre ». Les philodendrons sont une famille de plantes qui compte aujourd’hui 489 espèces reconnues, avec 16 types différents de philodendrons d’intérieur. Cette plante pousse dans une variété d’habitats, y compris les environnements épiphytes, hémi-épiphytes et même terrestres. Étant donné qu’ils sont originaires d’Amérique du Nord, ils commencent comme des vignes et finissent par se développer en épiphytes.

philodendron présentation

Leurs formes, leurs tailles et leurs textures diffèrent selon les variétés, mais elles ont toutes des feuilles vertes brillantes avec des veines parallèles de couleur vert clair et blanc rougeâtre, et elles ont toutes des feuilles vertes brillantes.

Vous aimez les philodendrons ? Consultez notre top des plantes tendances en 2021 pour déterminer lequel est à choisir ! 

Lors de leurs poussées de croissance vigoureuses, ils produisent occasionnellement un fruit orange ressemblant à une baie. Les philodendrons grimpants et les philodendrons autoportants sont les deux types de philodendrons d’intérieur disponibles, et ils peuvent atteindre une hauteur de 2,5 mètres à l’intérieur.

1 - Lumière

philodendron lumiere Les philodendrons sont extrêmement bienveillants envers leur environnement, notamment les forêts tropicales. Ils ont besoin de peu de lumière, bien qu’ils s’épanouissent dans un soleil indirect d’intensité moyenne à intense. Ils peuvent également pousser à la lumière du soleil filtrée, mais une exposition excessive au soleil fera roussir leurs feuilles. Un manque de lumière provoquera inévitablement la tombée de ses feuilles. En raison de leur capacité à se développer dans des conditions de faible luminosité, elles font d’excellentes plantes d’intérieur.

2 - Arrosage

En fonction des conditions météorologiques, ces plantes n’ont besoin que d’un arrosage minimal pour se développer. C’est une plante qui ne nécessite qu’un seul arrosage par semaine uniquement, mais en cas de grosse chaleur ou avec un sol qui s’assèche, vous pouvez arroser un peu bien entendu. La règle de base est de maintenir l’humidité du sol et d’éviter de le détremper. L’eau tiède est préférable à l’eau froide ou à l’eau courante du robinet, car elle provoque la pourriture des racines. Si vous arrosez trop ou pas assez, les feuilles de cette plante s’affaisseront et se flétriront.

philodendron arrosage

3 - Température

Les philodendrons sont tolérants à une large gamme de températures, allant de 15°C à 30°C, en raison de leur origine dans les climats tropicaux. Ce sont des plantes qui s’adaptent assez bien quand il s’agit des températures qui seront un peu plus élevées, mais moins avec les températures plus froides. Il est recommandé de ne pas les placer près des fenêtres, des bouches d’aération ou des portes qui reçoivent des courants d’air froid afin d’éviter qu’ils ne soient endommagés. Le gèle peut être meurtrier sur ces plantes. Elles doivent être maintenues à température ambiante afin d’obtenir une croissance optimale.

4 - Humidité

Il n’est pas nécessaire de maintenir un certain taux d’humidité pour ces plantes ; néanmoins, un taux d’humidité plus élevé favorise le développement de feuilles plus grandes et brillantes. En raison de leur origine tropicale, elles peuvent supporter des températures plus basses, mais une brumisation constante est indispensable pour un développement optimal. En hiver, les philodendrons ont besoin d’un faible taux d’humidité, mais en été, il faut les brumiser en permanence. Les feuilles tombent s’il y a trop d’humidité.

5 - Alimentation des plantes

Les philodendrons poussent mieux lorsqu’ils sont fertilisés avec un engrais 20-20-20, qui est parfait pour une croissance optimale. Du printemps à l’automne, il faut leur donner de petites doses. Cela accélérera leur processus de croissance, mais il faut veiller à ne pas les surfertiliser, car cela entraînerait la mort de la plante. Étant donné qu’elles sont épiphytes, elles ont besoin d’une combinaison saine de 30 % de terre, 20 % de tourbe, 40 % d’écorce d’orchidée avec du charbon de bois et 10 % de perlite.

philodendron alimentation

6 - Toxicité

Les philodendrons sont dangereux en raison de la présence d’oxalate de calcium dans leurs feuilles. Une gêne thoracique et des sensations de brûlure sont ressenties après l’ingestion de cette substance. En outre, l’oxalate de calcium peut provoquer un gonflement des lèvres, de la bouche, de la langue et de la gorge, ainsi que des difficultés à respirer et à avaler. Comme cette substance est dangereuse et peut mettre la vie en danger si elle est consommée par des enfants ou des animaux de compagnie, elle doit être tenue hors de portée des enfants et des chiens ou chats.

7 - Purification de l'air

Ces plantes constituent une bonne source de filtration de l’air en raison de leur grande surface. Leurs grandes feuilles et leurs racines ariennes recueillent les polluants atmosphériques et les composés organiques volatils (COV) tout en libérant de l’oxygène frais dans l’atmosphère. Ce sont des composés qui sont possiblement très irritants, gorge, nez, yeux, et bien sûr tout votre système de respiration. Il a la capacité d’absorber l’humidité de l’air, agissant comme un humidificateur miniature.

On en parle ici

8 - Rempotage philodendron

philodendron rempoter

Le meilleur moment pour rempoter est pendant les mois où les plantes sont en pleine croissance. En règle générale, lorsque les racines commencent à sortir du conteneur, il faut le rempoter dans un conteneur drainable un peu plus grand afin de poursuivre sa croissance. Au début, il faut l’arroser avec parcimonie et ne pas lui appliquer d’engrais pendant au moins deux semaines. Pour un rempotage réussi, il est nécessaire d’utiliser des techniques de manipulation douces.

9 - Toutes les précautions

Contrairement à d’autres plantes, les philodendrons ne nécessitent aucune attention particulière. Il est important de surveiller les besoins fondamentaux de la plante en matière de lumière, d’eau, de température et d’humidité, car tout excès ou manque de l’un de ces éléments peut nuire à la plante. Si vous les déplacez dans un nouvel endroit, vous risquez de perturber leur croissance. 

Et je vous conseillerais de le garder loin de vos jeunes enfants en raison de sa toxicité élevée. 

10 - Maladies

Dans la liste suivante, vous trouverez les maladies :

  • Tétranyque
  • Cochenilles farineuses   

Les cochenilles sont un type d’insecte qui vit sur les écailles des animaux.

  • Thrips

Ces problèmes peuvent être résolus en peu de temps si une supervision adéquate est assurée.

philodendron maladie

11 - Philodendron : le mot de la fin

Les philodendrons, qu’ils soient grimpants ou autoportants, peuvent toujours constituer un ajout agréable au paysage de la maison. Grâce à ses propriétés de lutte contre les COV et d’humidification, cette plante est un excellent choix pour la maison

FAQ

Le jaunissement des feuilles est un phénomène courant.

L’affaissement des feuilles est un phénomène courant.

Le flétrissement des plantes est un terme utilisé pour décrire le processus de mort d’une plante.

Les tiges deviennent plus molles et de couleur plus foncée.

L’idéal reste l’emplacement le plus lumineux de votre intérieur. Il faudra par contre à veiller que la lumière du soleil soit plutôt indirecte. 

Il vous suffira d’un tuteur en bambou, en bois couvert d’osier ou de vieille corde, ou encore de mousse. Leurs racines s’accrocheront parfaitement à ceux-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *