Logo PlanteNow.fr

🖊️ Dossier réalisé par Matthieu – Maj : 10/2021

Certaines des plus belles plantes tropicales du monde appartiennent à la famille Calathea, qui se distingue par un feuillage avec des feuilles oblongues aux contours vifs, dans une palette éblouissante de couleurs.

Elle fait d’ailleurs partie de notre top sur les 7 meilleures plantes tropicales pour l’intérieur en 2021

En raison de ses rayures et de ses nervures accrocheuses, cette plante d’intérieur est souvent appelée plante zébrée ou plante paon.

Calathéa warscewiczii

Les calatheas sont de véritables plantes tropicales dans tous les sens du terme, originaires d’Amérique du Sud, et plus particulièrement du Brésil, ils sont cultivés dans nos intérieurs toute l’année, ce qui leur vaut la réputation d’être assez exigeantes quant aux conditions de culture.

Cependant, si les conditions sont réunies, ces plantes tropicales s’épanouiront et se développeront rapidement, atteignant une hauteur adulte de 30 à 60 cm en un an.

Les calathéas ont la réputation d’être d’excellentes plantes de serre, et il est facile de comprendre pourquoi. Ils sont extrêmement sensibles aux températures froides et s’épanouissent dans l’atmosphère chaude et humide qu’offrent souvent les serres.

Bon, je vous rassure, elle vivra très bien sans une serre. Les calatheas peuvent pousser dans presque n’importe quelle maison, à condition que vous preniez soin de simuler les températures chaudes, l’air humide et l’emplacement ombragé qu’ils préfèrent.

Calathéa

Mais comment fait-on cela ? Est-elle facile d’entretien ? Je vous donne tous mes conseils.

Entretien des calatheas

1 - Quel type de sol pour le calathea ?

Amérique du Sud oblige, un calathea a besoin de beaucoup d’humidité, choisissez donc un mélange de terre qui retient beaucoup d’eau.

J’ai ma préférence pour un mix de terreau plutôt tourbeux, léger et aéré. Mais un mélange spécialisé destiné aux violettes africaines, fera parfaitement l’affaire aussi.

Mousse de tourbe ou tourbe de coco font parties de notre article sur les substrats pour plante d’intérieur !

Plantez votre calathea dans un pot avec des trous de drainage au fond ; bien qu’il préfère un sol humide, il est sujet à la pourriture des racines si le sol devient saturé. En outre, les calathéas aiment les sols légèrement acides et survivent mieux avec un pH d’environ 6,5.

2 - Comment arroser un calathea ?

Le calathea est une plante assoiffée qui s’épanouit lorsqu’il est irrigué régulièrement pour maintenir le sol continuellement humide (mais pas saturé).

Cela peut signifier que vous pouvez arroser votre calathea tous les deux jours, une fois par semaine, 2 fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines, en fonction de l’environnement de votre maison – la règle la plus essentielle est de ne jamais laisser le sol se dessécher.

Si les bords des feuilles de votre calathea brunissent ou se flétrissent, c’est le signe qu’il faut augmenter la fréquence des arrosages.

Les calathéas sont aussi étonnamment pointilleuses sur l’eau qu’ils reçoivent et sont connues pour être sensibles à de nombreux minéraux présents dans l’eau du robinet, ce qui peut provoquer le jaunissement de leurs feuilles. Il faut donc ne pas hésiter à utiliser de l’eau de pluie, voire de l’eau filtrée (surtout de l’eau non calcaire) pour arroser votre plante d’intérieur. Ou sinon, remplissez un contenant de votre eau de robinet et laissez-la toute la nuit afin que le chlore s’évapore.

3 - Quels sont les besoins en lumière pour un calathea ?

Calathéa

La question pourrait paraître facile quand on parle d’une plante tropicale. On pourrait penser que c’est une plante verte qui préfère un soleil direct afin de nourrir son beau feuillage. Dans la pratique, il n’en est rien, car les calathéas préfèrent et ont besoin d’une lumière filtrée et indirecte ou de l’ombre. En effet, ils sont habitués à pousser sous une canopée d’arbres dans la jungle, ils se sont adaptés à de brefs éclats de soleil direct plutôt qu’à des rayons constants et violents.

Le plus simple reste de protéger votre calathéa à l’abri du soleil direct, qui pourrait nuire et bruler ses feuilles.

Les feuilles de votre calathéa peuvent également bouger tout au long de la journée, se repliant vers le haut la nuit et s’ouvrant plus largement le matin. Ces mouvements sont connus sous le nom de nyctinastie et sont supposés suivre le mouvement du soleil dans le ciel afin de maximiser l’absorption de la lumière dans la nature.

4 - Quelle température est adaptée pour le calathea ?

Pour garder votre calathea heureux, la chaleur sera votre meilleur atout. Choisissez un endroit de votre maison qui est régulièrement chaud – les calathées s’épanouissent à des températures allant de 20 à 30 °C, mais peuvent supporter des températures aussi basses que 15 °C (mais pas plus basses hein).

5 - Quelle humidité est la plus adaptée à ce spécimen ?

Gardez votre calathea à l’abri des courants d’air froids et augmentez l’humidité ambiante autant que possible, soit en choisissant une zone naturellement plus humide de votre maison (comme la salle de bain ou la cuisine), soit en plaçant un humidificateur à proximité (la brumisation quotidienne de la plante est aussi une bonne solution).

Les terrariums, qui offrent des conditions d’humidité naturelle, sont également un excellent choix. Il vous suffit d’en trouver un assez grand pour accueillir les feuilles tentaculaires du calathéa.

6 - Que faire pour une bonne fertilisation ?

Calathéa

Traitez votre calathea une fois par mois avec un engrais liquide au printemps, en été et à l’automne pour obtenir les meilleurs résultats (et une plante luxuriante et bien remplie), en diminuant progressivement pendant les mois d’hiver où elle pousse naturellement moins.

D’ailleurs on vous a fait une sélection des meilleurs engrais pour plantes vertes d’intérieur !

7 - Comment propager un calathea ?

Consultez notre article dédié juste ici !

8 - À quelle fréquence dois-je rempoter ma plante ?

Je recommande en général de rempoter les petites plantes de bureau tous les 12 à 18 mois. Pour tenir compte de la croissance, utilisez un pot dont le diamètre est supérieur de 2 à 5 cm. Choisissez un pot qui n’est pas beaucoup plus grand que le précédent, car cela pourrait noyer les racines de la plante. Si vous souhaitez conserver la taille actuelle de votre plante, rempotez-la dans le même récipient, en ajoutant de la nouvelle terre et en éliminant certaines racines et le feuillage.

Le rempotage se fait de préférence au printemps ou en été, lorsque la plante est au mieux de sa forme.

Calathéa fusion white

9 - Toxicité d'un calathea

Cette plante convient aux animaux domestiques ! Cependant, il est toujours préférable de garder les plantes d’intérieur hors de portée des petits enfants et des animaux curieux.

On en parle dans notre top des 20 meilleures plantes non toxiques en 2021

10 - Les autres calathea avec les mêmes soins

Il existe environ 300 variétés de calathea dans la nature, chacune ayant des motifs de feuilles, des couleurs et des nervures uniques, ainsi que des fleurs tropicales exotiques.

Il y a donc de quoi faire, heureusement elles ont des propriétés similaires pour certaines qui facilitent leur entretien. Voici les variétés les plus populaires rencontrées comme plantes vertes d’intérieur :

Calathea makoyana : La Calathea makoyana, souvent connue sous le nom de plante paon, a une teinte violacée sur le dessous de ses feuilles, avec du blanc et du vert sur le dessus.

Calathea ornata : Connu pour son joli feuillage rayé rose et blanc, le calathea ornata est également connu sous le nom de femme fatale. C’est l’un des calathées les plus difficiles à cultiver.

Sans oublier le Calathea zebrina, le Calathea crocata, le Calathea orbifolia et le Calathea lancifolia !

Ou le calathea medallion, que l’on peut retrouver en plante artificielle !

11. Problèmes & Maladies courantes du calathea

Le calathea est une plante qui demande peu d’entretien et qui est souvent exempte de parasites. Il suffit juste de traiter les parasites dès qu’ils se développent avec des pulvérisations hebdomadaires d’un pesticide naturel, comme l’huile de neem, et des essuyages réguliers de la plante.

Comme avec beaucoup de plantes vertes, la façon de déceler le plus facilement un problème ou des maladies avec votre calathéa sera d’être attentif à son feuillage. Le plus souvent, cela peut se voir grâce à :

  • Un flétrissement du feuillage avec les feuilles recroquevillées : Ce qui est souvent dû à un manque d’humidité dans le mélange de rempotage. Donc lors de votre entretien quotidien, un arrosage plus important pourrait résoudre le problème.
  • Le jaunissement des feuilles et une base qui est noire : Souvent il s’agit d’un problème totalement opposé, le sur arrosage de votre plante verte.
  • Des taches sur les feuilles : alors là, vous avez deux possibilités. Soit c’est une infection fongique soit c’est la qualité de votre eau qui ne va pas (trop de minéraux qui se sont accumulés), dans le doute ne pas hésiter à l’arroser avec de l’eau purifiée.
Calathéa

Fiche pratique

FAQ

  • Cela est très probablement dû à une exposition trop directe au soleil. Le Calathea préfère une luminosité vive, mais il doit s’agir d’une lumière ambiante, sinon les feuilles se faneront et finiront par brûler.

En général, les plantes d’intérieur prospèrent lorsqu’elles sont fertilisées du printemps à l’automne. Ce qui aide beaucoup à leur floraison. Fertilisez-les une fois par mois à l’aide d’un engrais organique pour plantes d’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *